Un guide et portail dédié à Londres !
Les Jardins botaniques royaux de Kew

Les Jardins botaniques royaux de Kew

Les jardins botaniques royaux, les « Kew Gardens » sont une destination incontournable si vous visitez Londres. Situés à l’ouest de la ville entre les quartiers Richmond et Kew, ces jardins s’étendent sur 121 hectares. Ils abritent un patrimoine de + de 30 000 espèces de plantes, de + de 7 millions d’herbes et un centre de recherche sur les plantes de renommée internationale.
Véritable emblème de l’époque victorienne, les Kew Gardens sont inscrits depuis 2003 au patrimoine de l’Unesco.

Histoire

Les jardins botaniques royaux ont été fondés par Sir Henri Capel. A l’origine, ce n’était qu’un jardin exotique. C’est la princesse Augusta de Saxe, veuve du prince Frédéric de Galles qui élargit grandement le domaine.

  • George III acheta en 1781 la demeure hollandaise contiguë aux jardins et renommée aujourd’hui « Kew Palace » pour y installer sa famille. Il démultiplia l’étendue des jardins botaniques.
  • En 1840, les jardins entrèrent officiellement dans le patrimoine national britannique et furent nommés : « jardins botaniques nationaux ». Leur superficie passa alors de 30 à 121 hectares.
  • Une vaste serre typique de l’époque victorienne entièrement en fer forgé fut construite : la Palm House. Les collections de plantes s’enrichirent des conquêtes de l’empire britannique.

Les jardins botaniques royaux possèdent l’une des plus grandes bases de données d’herbes au monde. Ils participent à l’élaboration de la nomenclature internationale sur les végétaux. En 2000,les Kew Gardens lancèrent le Millenium Seed Bank Project qui a pour but de protéger toutes les plantes de la Terre et plus particulièrement celles qui sont en voie d’extinction.

Les jardins botaniques royaux accueillent chaque année + de 2 millions de visiteurs venus du monde entier. Vous pouvez également aller voir cet article pour plus de détails sur les jardins.

Les sites qu’il faut absolument visiter

Les jardins asiatiques

La pagode : construite en 1762, elle mesure 50 m de haut. La rumeur dit que les petites têtes de dragon qui ornaient jadis la pagode furent vendus pour solder les dettes du roi.

Chokushi-Mon : c’est la jumelle du temple japonais Nishi Hongan-ji à Kyoto.

Le cottage de la reine Charlotte : les 832 oeuvres de peintures de Marianne North y sont exposées et reflètent les paysages et plantes de l’empire britannique.

Les jardins méditerranéens

Sculptures : la célèbre Queen’s Beasts qui représente les 10 statues qui portent les écus.

Le compost heap : 10 000 mètres cubes de compost végétaux y sont produits et recyclés chaque année.

Les serres

Palm House : elle est constituée d’une grande variété de palmiers, d’arbres tropicaux et de plantes. Les carreaux de la serre furent façonnés à la main.

Temperate House : c’est la plus grande serre au monde, on y trouve les plantes du climat subtropical méditerranéen.

Princess of wales conservatory : créee en 1987 par la princesse Diana, elle est divisée en 10 compartiments aux climats différents.

Infos pratiques

Adresse : Royal Botanic Gardens – Kew Richmond Surrey – Londres

Pour s’y rendre, il faut prendre le métro, station Kew Gardens ou le bus n°65 arrêt « Kew Gardens » qui vous déposera devant les portails des jardins.

Prix : 10 / 12€

Horaires d’ouverture : tous les jours de 9h30 à 18 h

Téléphone : +44 2083325655

Laisser un commentaire